Les Epines de Lespinet    logo

Jardin de Plantes Succulentes

Cactus et Plantes Grasses rustiques, cultivés en plein air, sous climat non méditerranéen  
ACCUEIL        JARDIN         VISITE         VENTE DE PLANTES        CONCEPTION DE JARDINS DE PLANTES SUCCULENTES        RUSTICITE      LIENS     MEDIATISATION     PLAN DU SITE
Accueil > Vente
LISTE DES ESPECES DISPONIBLES A LA VENTE          

LA VENTE DE PLANTES

ACTUELLEMENT:LIQUIDATION D'UN STOCK
et  VENTE PERSONNELLE D'AUTRES PLANTES

Pourquoi une offre limitée?

    La plupart des  gens, même parmi les amateurs avertis, ignorent l'étendue des possibilités d'acclimatation de plantes succulentes. Aussi, la culture en plein air reste très peu pratiquée hors de la zone méditerranéenne. Il n'y a donc pas d'offre dans ce but chez les producteurs français. Lorsque ceux-ci proposent des espèces rustiques, ils en sous-estiment souvent la résistance au froid, le choix reste très limité et variable dans le temps et ils proposent rarement les plus intéressantes. Ils ciblent surtout les collectionneurs en pots et il est vrai que la plupart des espèces  rustiques sont assez encombrantes à cultiver pour les amateurs et les pépiniéristes. Pour rassembler ma collection, j'ai dû contacter de nombreux producteurs dans le monde, obtenir pas mal d'espèces par semis (l'importation de plantes étant  très réglementée pour éviter le trafic de spécimens prélevés dans la nature) et  échanger avec des amateurs de ma région.

    Les producteurs et revendeurs que j'ai contactés ne se sont pas montrés intéressés par ce créneau commercial non satisfait.  Pour pouvoir procurer des espèces rustiques à mes visiteurs et  aux clients demandeurs d'une conception de jardin, je dispose des mes surplus de production: boutures d'Opuntia et rejets d'Agaves, pour l'essentiel. J'ai également multiplié certaines espèces sur de petites surfaces disponibles.  La quantité en est donc réduite. Le nombre d'espèces est aussi limité, car  certaines se développent lentement ou émettent peu ou pas de rejets. Enfin, les plantes globulaires ou columnaires, les yuccas et voisins, devraient être multipliés par semis. Mais ces derniers sont plus faciles à trouver chez les fournisseurs existants. Je recommande particulièrement mon voisin Palmaris, qui a un grand choix de Yucca, Nolina et Dasylirion, mais aussi d'Agave et d'Opuntia en partie communs avec les miens, ainsi que de palmiers et diverses exotiques. Certains cactus globuleux forment lentement des tapis que je laisse se développer sans y effectuer de prélèvement.
   
    Par contre, le choix d'agaves rustiques est assez important et j'ai de nombreux Opuntia que l'on ne trouve pas ailleurs ou rarement, notamment certains que je n'ai pû avoir que par semis.


Conditions de vente

    Comme la vente se fait essentiellement à partir de plantes ou de parties de plantes excédentaires du jardin, la  disponibilité est  très variable suivant les espèces, selon leur  vigueur, leur  mode de reproduction et leur ancienneté dans le jardin. Pour chacune, elle est aussi très variable dans le temps et, bien sûr, les plants ne sont pas calibrés.  Il n'est donc pas possible de proposer un  catalogue classique, ni d'indiquer la disponibilité en temps réel.

    Toutes les plantes sont cultivées en plein air et n'ont donc pas besoin d'adaptation au plein soleil.
Seuls certains pots sont abrités de la pluie hivernale par un tunnel plastique aux bords relevés.
La contrepartie est qu'elles ne peuvent pas toujours avoir l'aspect impeccable d'une plante ayant rapidement poussé sous serre dans de la tourbe très fertilisée.
A part les raquettes de l'année vendues avant l'hiver, des stigmates des intempéries apparaissent progressivement (diverses tâches, notamment). Ils sont surtout visibles sur les plantes en pots qui ont souvent plusieurs années et poussent assez lentement (le renouvellement par des raquettes ou des feuilles neuves est donc plus lent). Vous aurez le même phénomène si vous cultivez en plein air. Il n'est gênant que dans les rares cas ou la plante pousse trop lentement pour avoir une masse suffisante de parties jeunes, qui conservent l'esthétique de l'ensemble. De toutes façons, même à l'abri, pour les Opuntia, comme pour une plante ligneuse (arbre, arbuste), la surface des raquettes (qui sont des tiges, pas des feuilles) se ternit au fil des ans, se craquelle, pour prendre l'aspect d'un tronc. Pour les plantes en rosette (agaves, notamment), les feuilles anciennes finissent par se dessécher, même si elles ont été préservées des tâches hivernales, mais elles sont remplacées au fur et à mesure par la pousse des nouvelles.
Les rejets d'agave, lorsqu'ils prélevés contre le pied-mère, ont des feuilles plus allongées et dissymétriques.
En poussant, la plante prendra un aspect régulier si elle n'est pas gênée par un obstacle (autre plante...).
   

Expositions-vente:

    Le temps et les frais que nécessitent la participation à ces manifestations s'avèrent disproportionnés par rapport au chiffre d'affaires réalisable. Je ne m'y déplace donc plus, malgré les contacts intéressants qu'on peut y nouer.

Vente par correspondance:

      Elle ne concerne pas les pots, sulement les boutures et rejets. Toutefois, l'envoi de plants à racines nues actuellement en pot, après avoir enlevé la terre, est envisageable (la manipulation des colis par la poste pouvant entrainer des chutes importantes, le poids de la motte augmente beaucoup le risque de dégât sur les plantes: c'est ce qui s'est passé sur le seul envoi de pots que j'ai accepté).

    Dans la liste des espèces en vente, la quantité disponible est indiquée, mais ne préjuge pas de sa disponibilité sur le moment: certaines se développent très lentement ou font des rejets occasionnellement.
    Pour les Opuntia et voisins (plantes à articles),  j'indique de un à trois exemples de  tailles que je peux vendre (certaines espèces ont des tailles généralement plus grandes).  Je précise aussi les poids approximatifs correspondants  (utiles pour estimer le poids du colis et donc, les frais d'envoi) et bien sûr, le prix  correspondant. Pour les autres plantes, dont la taille de la bouture ou du rejet est trop  variable, j'indique souvent simplement  une taille assez moyenne.
    
    
 Indiquez moi donc par courriel (contact [at] epines-lespinet.fr) ce que vous souhaitez commander (en précisant taille et nombre, même si je n'ai pas indiqué les tailles mini ou (et) maxi) et même plus petit ou plus grand que ce que j'ai indiqué. Je vous préciserai ce dont je dispose, avec tailles et prix. S'il y a de nombreuses plantes, vous pouvez copier le tableau-devis , dans votre traitement de texte (Word, Open Office...), le compléter et le réduire à votre guise en supprimant des lignes vides, puis me l'envoyer en pièce joint (Si vous avez une ancienne version de Word qui n'ouvre pas les fichiers Open Office, vous pouvez télécharger le tableau au format Word, mais beaucoup plus lourd (environ 630 Ko)). Vous pouvez aussi partir de la liste des espèces disponibles. Merci d'y mettre ou d'y laisser la taille, c'est important pour tarifer plus facilement la commande. Précisez aussi  comment vous comptez payer. Je vous le renverrai la liste corrigée en fonction des disponibilités, en précisant le coût du port et vous pourrez alors me la retourner sous forme de commande définitive, après avoir éventuellement supprimé ce qui ne vous conviendrait pas, sans oublier l'adresse d'expédition. Conservez nos échanges de messages comme trace de notre accord, jusqu'à réception du colis.
    
    La commande sera préparée et envoyée après réception du paiement, généralement le lundi (mardi si lundi férié).

    Moyens de paiement:

par chèque à l'ordre de "Gilles Labatut"
(j'ai supprimé le compte professionnel, pas indispensable et dont le coût est exhorbitant pour l'utilisation que j'en fais)

- par virement sur le compte (demander les coordonnées)


- en ligne, avec Paypal
:
        . grâce à votre compte Paypal
        . ou par carte bancaire (il est maintenant nécessaire d'ouvrir un compte Paypal, mais c'est instantané et ne nécessite ni d'y verser des fonds, ni d'indiquer vos coordonnées du compte bancaire).

Pour payer en ligne, revenez sur cette page, cliquez sur le bouton ci-dessous pour accéder à la page Paypal.
Du fait du mode de commande, vous devez indiquer vous même le montant convenu de la transaction dans le cadre "Prix de l'objet" (partie gauche de la page), puis cliquer sur "Mettre à jour".
Le montant total s'affiche et vous pouvez alors effectuer le paiement dans la partie droite.
Pour revenir à cette page, utilisez le bouton de retour de votre navigateur.
 
                                                           

    La taille des plantes étant indicative, elle peut être un peu inférieure dans le colis, mais plus souvent supérieure.
   
Le nom des plantes sera indiqué à la main sur le sous-emballage de la plante, plus ou moins abrégé mais reconnaissable, le nom complet figurant dans la commande.
    Emballage et sous-emballages sont en papier et carton, pour une conservation optimale. Il faut surtout éviter la pourriture en cas de trajet plus long que prévu ou en conditions très chaudes.  Les accidents semblent très rares.
   
Merci de me signaler par courriel la réception du colis (il y a un suivi en ligne des Colissimo, mais il peut être fantaisiste, notamment en cas d'incident) et surtout les problèmes éventuellement constatés.
        Ces échanges d'informations peuvent éventuellement se faire par courrier postal ou par téléphone, en cas de force majeure (si vous êtes en panne durable d'informatique ou de connexion internet, sans pouvoir le faire depuis un autre poste), car c'est bien plus laborieux.

Vente sur place:
    Sur rendez-vous ou lors d'une visite du jardin (sur rendez-vous aussi).
    Vous pouvez aussi préparer  votre venue en me faisant part de ce que vous recherchez comme pour la VPC.
    Le paiement se fera alors sur place, en évitant les frais d'envoi.
   
Disponibilité au cours de l'année:

    Les rejets d'agaves et les boutures des autres plantes sont prélevées dans le jardin en fonction des besoins.
   Pour les Opuntia, la bonne période  va d'octobre à mars, sauf en cas de grand froid. Septembre et avril sont souvent favorables aussi, selon la météo. Ensuite, on ne peut couper les jeunes raquettes en cours de végétation, ni les raquettes-mères sur lesquelles elles se développent. Il est toutefois possible de prélever des raquettes qui n'en portent pas de nouvelles, mais c'est limité. Dès le mois d'août, celles qui ne produisent pas une deuxième génération peuvent l'être aussi, si le temps a été assez chaud jusque là pour bien les "mûrir".  Je  constitue cependant en avril, un petit stock de quelques espèces prolifiques qui doivent être taillées (pour ne pas gêner le passage ou autre) et qui compense un peu  la pénurie estivale.
    Pour les autres plantes, toute l'année est favorable.

Soins à apporter aux plantes après réception:

     Si les plantes à racines nues gagnent à être plantées immédiatement, les boutures doivent cicatriser avant d'être mises en terre (surtout pas dans l'eau!).  Pour les Opuntia, peu ligneux et gorgés d'eau, il faut attendre au moins deux semaines (trois sont plus sûres, surtout en période fraîche). Une bouture insuffisamment cicatrisée pourrit au contact de la terre (même sèche).  Il est alors nécessaire de supprimer toute la partie atteinte, puis d'attendre assez avant de replanter. Certaines plantes ont les tiges peu ou pas grasses, plutôt fibreuses (Graptopetalum, Delosperma...) et sont suffisemment cicatrisées au bout de quelque sjours. Quelle que soit la bouture, il est toujours possible de la poser de suite sur le substrat sans enterrer la plaie de coupe et elle racinera. De même si vous la plantez la tête en bas, avec la plaie en haut. Bien sûr, l'aspect sera un peu original, au moins au début! Sachez que c'est techniquement possible.
    Il n'est utile d'arroser au début que si le substrat est sec. Même dans dans une terre sèche, la bouture ou le rejet racineront grâce a leur réserve d'eau, mais il faudra ensuite en apporter si on veut que la plante se développe.
    Plus l'hiver est froid, plus il est préférable d'éviter de planter à ce moment là.  Le mieux est alors de conserver les plantes dans une pièce non chauffée et bien éclairée, à l'abri du gel. Les Opuntia peuvent patienter plusieurs mois ainsi. Même s'ils se flétrissent un peu, ils racineront aussi bien ensuite. Les agaves résistent aussi généralement très bien, mais il est préférable de maintenir une certaine humidité sur les racines pour qu'elles se conservent (mais si elles sèchent, la plante en reformera), en les recouvrant de sable, par exemple. Attention toutefois aux plus petits plants, qui pourraient trop se dessécher (à surveiller).Les autres plantes que cactées et agaves se flétrissent plus vite et il faut les surveiller: on peut aussi les planter dans le sable humide si nécessaire, après cicatrisation.
    Si vous plantez en pot, il vaut mieux le faire immédiatement pour les agaves et après cicatrisation pour les autres, en conservant le pot à l'abri du gel, de préférence.
   Pour un achat en fin d'été ou en automne, surtout en région froide, il est préférable de planter en pot en attendant le printemps.  Les boutures d'Opuntia peuvent attendre, mais plantées, elle commenceront à raciner. Une bouture d'Opuntia plantée en été racinera, mais ne poussera qu'au printemps, ou alors, risque de faire une pousse qui n'arrivera pas à maturité avant l'hiver et sera fragile (ce qui n'est pas grave: il y en aura d'autres l'année après). Tout celà est à nuancer selon la rusticté des espèces: une plante de la liste des plus rustiques pourra être plantée n'importe quand.
    En respectant ces conditions les plantes devraient bien reprendre, mais ce ne peut, bien sûr, être garanti, d'autres facteurs non prévisibles pouvant aussi intervenir. Il en est de même pour la surivie de la plante au cours des années suivantes, qui dépend des conditions de culture et d'autres facteurs tout aussi imprévisibles.

        LISTE DES ESPECES DISPONIBLES A LA VENTE
    

REMARQUE IMPORTANTE DE SECURITE

    Même si celà peut paraître évident, il n'est pas inutile de mettre en garde contre le danger que peuvent représenter les plantes épineuses. Les aiguillons terminaux des agaves et de certains yuccas peuvent blesser gravement, notamment aux yeux. Les aiguillons et glochides des Opuntia peuvent se planter en grand nombre dans la peau et sur les vêtements, ce qui est long à enlever et peut être dangereux, notamment pour les yeux ou si on tombe sur une plante dont les grosses épines sont munies d'un minuscule crochet qui les  rend difficiles à enlever, comme un hameçon. En effet, en cas de piqure de ce type, il faut alors saisir fortement l'épine et la retirer d'un coup sec. Si elle est trop enfoncée, on peut être amené à la saisir avec une pince de bricolage pour ne pas glisser. Lorsqu'elles sont nombreuses, l'article de la plante s'en détache et reste solidaire des épines. Il n'y a plus alors qu'à les couper une par une avec des ciseaux, pour se débarrasser de l'article, puis de les retirer individuellement. On dit parfois qu'il suffit d'attendre une vingtaine de minutes (qui paraissent longues) pour qu'elles soient faciles à enlever. J'ai eu maleureusement l'occasion d'essayer, mais, même après plus de deux heures, la pince restait nécessaire. Curieusement, la partie enfoncée s'était ramollie dans le corps, tout en restant aussi difficile à enlever. Ces épines à crochets se trouvent notamment sur les Cylindropuntia, notamment imbricata et surtout rosea où elles sont très abondantes. Je suppose qu'en tombant sur ce buisson, on doit y rester accroché et que le dégagement doit être très délicat, avec l'aide de plusieurs personnes.
    Donc:
- éviter de placer les plantes piquantes trop près des lieux de passage, s'il n'y a pas de protection
- même ailleurs, tenir compte des personnes susceptibles de s'en approcher (jeunes enfants, gens peu valides...). Une clôture peut parfois se justifier.
- prendre un soin particulier pour placer les Cylindropuntia,  surtout Cylindropuntia rosea, si vous en utilisez.
- manipuler les plantes trop piquantes avec, selon les cas, des pinces de cheminée ou de barbecue, des gants les plus épais possibles (pour rosiers, épineux... sachant qu'ils ne protègent que des plus petites épines et limitent seulement l'action des grosses). Le cuir épais est plus efficace que le caoutcouc. Pour les cierges et les boules, une bonne épaisseur de feuilles de papier est généralement très efficace pour se protéger les mains.
- porter des lunettes de protection pour approcher agaves et yuccas vulnérants de  près (pour couper des feuilles, par exemple)
- se déplacer lentement, éviter les gestes brusques et les bousculades à proximité de ces plantes.

    Il m'a été rapporté plusieurs fois que certains cactus lancent des épines à distance sur les personne passant à proximité.Je n'ai évidemment jamis été victime d'une telle agression, ni aucun amateur que je connais! Par contre, j'ai remarqué des visiteurs dont les vêtements effleurent les plantes à leur insu, malgré les recommandations. Toutefois, j'ai remarqué que les fins glochides des Opuntia microdasys, qui se détachent facilement, pouvaient être transportés par le vent et se déposer dans les yeux, ce qui est particulièrement désagréable, le temps que les larmes les évacuent (plusieurs heures). Il s'agissait de raquettes anciennement coupées et je ne l'ai jamais constaté dans le jardin.


FRAIS D'ENVOI

Pour les estimer, faites la somme des poids indicatifs des plantes que vous souhaitez commander,
 rajoutez environ un tiers pour l'emballage des colis (plutôt la moitié pour moins d'un kg de plantes).
Les tableaux ci-dessous vous indiquent les frais d'envoi en € selon le poids.
Ils tiennent compte des frais de port postaux , des frais d'emballage (limités par l'utilisation partielle d'emballages de récupération) et du travail de préparation et d'expédition.

Les autres destinations que celles indiquées sont possibles (tarif sur demande).
 
POUR LES PETITS COLIS PLATS (<3cm d'épaisseur)

il existe la LETTRE PRIORITAIRE,
plus économique que le Colissimo, mais sans délai de livraison garanti, sans suivi, sans recours en cas de perte.
La seule fois où je l'ai utilisée, le colis n'est jamais arrivé à destination et donc, je ne l'utilise plus.
Il existe la lettre suivie, plus chère, pour la quelle La Poste indique une indemnisation en cas de perte, vol, spoliation, avarie, mais sans en préciser les conditions.



ENVOI EN COLISSIMO:

POIDS
maxi
en kg
FRANCE
METROPOLITAINE,
Andorre, Monaco
(livraison en 2 ou 3 jours, en principe, colis suivi)
UNION EUROPEENNE,
SUISSE , Vatican, St Marin, Liechtenstein
(colis suivi, au moins en France)
0,25
12
17
0,5 13 18
0,75
14 19
1
15 22
2
17 23
5 21
29
10 28 45
30 39 69


Vers la France: en cas de perte ou d'avarie , une indemnistion de 23€ par kg est maintenant comprise dans le tarif de base. En fait, il s'agit d'un maximum, ce que ne précise pas le site de La Poste. Cette assurrance s'avère aussi assez théorique, puisque la seule fois où j'ai dû la faire jouer, ça s'est passé comme en témoignent beaucoup de clients sur des forums: Coliposte commence par nier les faits et il faut s'adresser au médiateur pour que ceux-ci soient reconnus et obtenir au bout de 3 mois, une indemnisation, qui reste modeste, par rapport au nombre d'heures passées en démarches. Je ne peux donc pas vous garantir de remboursement en cas de problème.
Je suppose que le recommandé est plus fiable.
Il représente un surcoût de:
-  2,50€ en R1 pour 50€ d'indemnisation forfaitaire,
-  3,40€ en R2 pour 200€,
-  4,60€ en R3 pour 400€,
-  5,80€ en R4 pour 600€,
-  7,00€ en R5 pour 800€.
Vers les autres pays: diverses assurances modiques sont possibles. Sur demande, je peux vous proposer la plus avantageuse selon la valeur du colis


Je vous préciserai ensuite le coût réel en fonction du poids estimé des plantes effectivement disponibles.
Le poids peut varier pour une même taille de plante et je les prélève après réception du paiement.  S'il s'avère que  j' avais surestimé les frais d'envoi, je compenserai avec d'autres plantes ou un chèque selon votre souhait (si vous avez payé par Paypal, un virement vers votre compte est instantané).  Si c'est l'inverse... j'essayerai de mieux estimer la fois suivante.