Les Epines de Lespinet   logo

Jardin de Plantes Succulentes

Cactus et Plantes Grasses rustiques, cultivés en plein air, sous climat non méditerranéen  
ACCUEIL        JARDIN         VISITE         VENTE DE PLANTES        CONCEPTION DE JARDINS DE PLANTES SUCCULENTES        RUSTICITE       LIENS      MEDIATISATION     PLAN DU SITE
Accueil > Visite

LA VISITE DU JARDIN
(sur rendez-vous)


Pour les raisons évoquées ci-dessous, la visite peut se faire dans les conditions suivantes:
- guidée, par petits groupes (12 personnes maximum),  sur rendez-vous tenant compte  de nos disponibilités respectives, (coordonnées). Il n'a donc pas de jours et d'heures d'ouverture prédéfinis.
- certains groupes plus importants sont envisageables  si la situation semble gérable sans plus de risques (à voir au cas par cas)
-  tous les jours de la semaine ou de l'année où je suis disponible, sont  envisageables
- la durée est généralement de 1h30, voire plus, selon les besoins de chacun,
- chaque personne est juge de sa possibilité d'effectuer la visite et de celle
  des mineurs qu'elle accompagne (vous pouvez renoncer sur place),
- l'achat de plantes est possible sur place,
- les prises de vue photographiques sont libres. Vous pouvez même les publier
  (sur internet, par exemple), à condition de préciser qu'il s'agit du
  jardin des Epines de Lespinet à Foix.

Consignes de sécurité à respecter, rappelées en début de visite:
- avoir des chaussures adaptées
- rester sur les chemins
- circuler lentement en évitant tout geste brusque (risque de bousculade ou  de contact avec les épines)
- rester assez proche du guide
- ne pas emprunter de chemin non indiqué par le guide (certains passages sont   plus dangereux)
- pour la sécurité des plantes, ne pas marcher sur la terre, même paillée, car cela tasse le sol et peut  écraser des petites plantes

Remarques complémentaires
(si le lien ne fonctionne pas avec IE, aller en bas de page)

Choix de la période de visite

Commentaire du plan   (indispensable pour trouver facilement)

Toilettes:

Comme il s'agit d'un jardin privé dont les visites sont occasionnelles, il n'est pas prévu de toilettes à disposition des visiteurs. Merci de prendre vos dispositions avant la visite.

Tarif:  

Il est maintenant fonction de la taille du groupe. Lorsqu'il est possible de regrouper pluieurs petits groupes de visiteurs, le tarif  pour le grand groupe sera appliqué. Il  peut donc arriver que les premiers inscrits payent moins que prévu (au prorata de leur nombre).

Nombre de personnesTarif
Nombre de personnesTarif
112742
214846
320950
4261053
5321155
6371257

plan d'accès
     
     
Le jardin a été initialement conçu pour  créer un paysage se rapprochant des semi-déserts américains, pour mon plaisir personnel.  Je ne pensais pas , au départ , que le nombre d'espèces rustiques était si important et que certaines pourraient prendre une telle ampleur. Ce n'est qu'au bout d'une dizaine d'années qu'il m'est apparu que j'avais créé un jardin original qui méritait d'être visité. En effet, la plupart des gens qui l'ont vu de près, même les amateurs
de cactus avertis, même après en avoir eu une description orale, sont très surpris. Les réflexions les plus fréquentes sont du genre: "Je ne m'attendais pas à ça" et "Il faut le voir pour le croire". Même les photographies ne rendent pas tout à fait l'impression que l'on peut avoir sur place. En décidant de me lancer dans la conception de jardins de ce type, l'ouverture à la visite s'impose aussi pour les personnes qui veulent voir sur place la réalité de ce qu'il est possible d'obtenir.
  
     Par contre, son organisation spatiale n'a pas été pensée pour une ouverture à la visite grand public. Celle-ci est toutefois possible dans un cadre assez restrictif.
    Tout d'abord, iI s'agit d'un jardin privé dont l'accès  se fait par l'entrée du terrain, en passant devant la maison d'habitation. Le nombre de  véhicules pouvant se garer sur le terrain ne peut dépasser trois et au delà, il faut rester sur la voie publique, au risque de gêner la circulation.
    Mais il y a aussi des problèmes de sécurité:
- il s'agit en grande partie d'un chaos rocheux, où j'ai, certes, aménagé de nombreux  cheminements, mais qui comportent de nombreuses marches, parfois hautes. Il est donc nécessaire d'avoir une forme physique suffisante, ce qui ne permet malheureusement pas l'accès à tout le monde. Toutefois, j'ai vu une personne faire la viste avec deux cannes anglaises, qui m'a dit que c'était finalement plus facile avec avec quatre jambes qu'avec deux! A chacun de juger.
- en outre, la plupart des plantes sont piquantes, avec  souvent de robustes épines, parfois dotées d'un crochet au bout, qui les rend d'autant plus douloureuses à extraire si on  s'en plante. La prudence s'impose donc pour éviter de s'y frotter en passant et surtout d'y tomber en trébuchant  et la visite est déconseillée aux  enfants trop jeunes ou trop turbulents. La visite virtuelle peut vous donner une idée de l'accessibilité ou du danger en fonction des personnes. Aussi, la visite par des scolaires est inconcevable, malgré l'intérêt pédagogique qu'elle présenterait.
    Le danger n'est pas plus grand qu'en de nombreux endroits très fréquentés en montagne et il est très limité pour une personne raisonnable et valide (depuis 1993 où je passe beaucoup de temps à y travailler,  je n'ai jamais eu d'accident). Mais il faut en être averti quand on n'est pas familiarisé avec ce genre de lieu.  
   
Toutefois, j'ai l'intention  de concevoir un ou plusieurs jardins de ce type adaptés à la visite libre par le grand public.
(voir le Projet de Site Touristique).

Quelques remarques complémentaires

Suite à certaines remarques des visiteurs et à mes observations,  il me semble utile d'apporter ces quelques précisions avant la visite:

- attention au n° de téléphone, pour les gens de la région: l'indicatif traditionnel du département était le 61, mais c'est bien le 81 qu'il faut faire (les erreurs sont nombreuses).

- lors des rendez-vous je laisse le portail ouvert afin que les visiteurs puissent se garer à l'intérieur sans risque de gêner les voisins (sauf si c'était exceptionnellement encombré). N'hésitez donc pas à rentrer sur le terrain et à vous garer devant le portail du garage de gauche en priorité (pour laisser le passage pour le garage de droite). Je préfère le préciser, car depuis le début, même dans mon entourage proche, il y a une forte réticence (que je ne m'explique pas) à passer le seuil du portail, malgré mon insistance et, plus gênant, une fâcheuse tendance à se garer sur le passage des voisins immédiats, voire devant leur portail!

- dans les rochers, il convient de ne marcher que sur les allées, aménagées de manière visible, éventuellement sur des rochers, mais surtout pas sur la terre (même paillée), qui est réservée aux plantes, même si cela évite un ou deux pas. En effet, si cela est évident pour la grande majorité des visiteurs, certains écrasent ainsi de petites plantes ou tassent une terre meuble qui attend une plantation.

- ce n'est pas sur mon dos que j'ai porté la terre rajoutée,  car ce n'est pas le plus pratique et de loin, lorsqu'on est seul.

- je n'ai pas dû me procurer les pierres ailleurs, car il y en a bien assez sur place.

- mon projet de site touristique (cf. ci-dessus) ne consiste pas à déplacer mes plantes ailleurs, mais  à créer un nouveau jardin, sans pour autant supprimer l'actuel.

- ce n'est pas la restitution de la chaleur accumulée dans la journée par les rochers qui explique la résistance des plantes au froid. En effet, ce phénomène est bien limité en hiver et je n'ai pas constaté de différence significative de température, si ce n'est un peu tout contre le rocher, et encore, il s'agit plutôt des calories libérées par le sol, qui reste moins froid en profondeur.  D'ailleurs, lorsque le ciel se dégage le soir après une journée couverte, il n'y a pas eu d'accumulation et donc, rien à restituer. Les roches sont plutôt claires et accumulent peu. Par contre, elles réfléchissent bien la lumière, ce qui contribue à créer une ambiance plus lumineuse et plus chaude, qui sèche plus vite plantes et sol, ce qui est important  pour les aider à supporter le froid.  En fait, les gelées ne diffèrent guère du reste du jardin.

- il s'agit bien de culture en pleine terre sans abri: je n'installe aucune protection en hiver et il est encore moins question de rempoter certaines plantes pour les rentrer! Un des buts est justement d'éviter ces contraintes en sélectionnant les espèces qui ne les nécessitent pas.

- oui, on peut rencontrer des serpents dans le jardin, mais ça reste exceptionnel (pas tous les ans), comme ailleurs, car il fuient généralement à notre approche. Il est encore plus exceptionnel d'être mordu, car il faut surprendre et toucher l'animal dans une situation où il ne peut fuir ou est effrayé. Ca ne m'est d'ailleurs jamais arrivé, au jardin ou dans la nature. Le plus gros risque en venant visiter le jardin  est d'avoir un accident de la circulation!

- la vente de plantes est proposée à la suite de la visite, car elle est évidemment facultative et qu'il vaut mieux d'abord les avoir vues en place et avoir bénéficié des explications utiles à un choix éventuel. Il n'y a là aucune technique "marketing" qui consisterait à "appâter" d'abord avec la visite, même s'il se trouve que la logique de la visite préalable peut donner envie d'acheter.  Elle y est d'autant moins que je me refuse à une démarche commerciale cherchant à faire acheter plus qu'on n'aurait besoin ou envie.  Je propose et chacun reste libre, sans la moindre pression, comme j'aime l'être moi aussi lorsque je suis dans cette situation.

- si je peux être amené à prêter attention à la façon dont une personne handicapée se déplace, c'est par souci de sa sécurité sur un terrain accidenté.

Choix de la période de visite

    L'essentiel de l'intérêt du jardin, son graphisme, est stable toute l'année. Toute période est donc envisageable, lorque le temps est favorable. Bien sûr,  c'est avec le soleil qu'il est le plus spectaculaire et  qu'il ressemble le mieux aux semi-déserts.  En début et fin de journée, certaines zones sont plus ou moins ombragées et donc, moins mises en valeur.
    Le maximum de floraisons des cactus a lieu généralement  en mai et juin et  un peu en été. Par contre, le maximum des autres floraisons est en avril -mai.
    En fin d'hiver et au début du printemps, si l'hiver a été défavorable, les plantes les plus fragiles sont plus ou moins abîmées et sont donc taillées, d'autres, bien que très rustiques, sont plus ou moins avachies (surtout avec le poids de la neige). La plupart des espèces ont gardé leur aspect habituel,  mais l'esthétique d'ensemble est  quelque peu altéré.  Avec la formation de nouvelles feuilles et pousses,  une remise à neuf s'effectue progressivement et  c'est donc en été et automne, que le jardin  est le plus présenrtable à ce niveau là. Il l'était particulièrement fin 2009, après cinq années consécutives sans trop de dégâts et beaucoup de vues de la visite virtuelle sont de cette époque. Il l'était encore plusdeux ans plus tard. Après le gel de février 2012, il avait perdu un peu de sa superbe à cause des gros agaves, au fort impact visuel, qui avaient dû être taillés. C'était presque effacé à l'automne 2012.
    Un autre avantage de l'automne est celui des couleurs de la végétation environnante.

Commentaire du plan

    Depuis le centre-ville, prendre la direction "St-Girons, Tarbes". En sortant de la ville, on passe sur un pont au dessus de l'Arget. Au bout, la route principale tourne vers St-Girons, mais il faut continuer en face, dans l'axe du pont et monter (assez raide), sur plusieurs centaines de mètres jusqu'au n° 38, bien visible, sans avoir tourné à droite sur la bifurcation qui ne monte pas.   C'est la maison en face, à gauche. On peut apercevoir des gros agaves au fond, sur la montagne.  Il y a une petite plaque sur la boîte à lettres et une plaque en faïence sur l'autre pilier..
Le respect des trois consignes soulignées permet de trouver sans hésitation.  Sinon, en l'absence de nom de la voie et  les numéros ne se suivant pas de manière évidente, vous aurez des difficultés. Si vous poursuivez au delà,  vous aurez un demi-tour malaisé à effectuer (erreur la plus fréquente).
Si vous voulez utiliser un GPS, indiquez lui "rue de L'Espinet", car le nom de la voie n'a jamais été indiqué sur le terrain, mais il ne trouvera pas forcément l'emplacement du n°.
Dans tous les cas, vous pouvez préalablement observer les deux photos ci-dessous, qui montrent la vue quelques dizaines de mètres avant l'arrivée (depuis la prise de vue, il ya une maison neuve au premier paln à gauche et il n'y a plus le buisson à gauche du portail), puis la vue de l'entrée.