Les Epines de Lespinet   logo

Jardin de Plantes Succulentes

Cactus et Plantes Grasses rustiques, cultivés en plein air, sous climat non méditerranéen  
ACCUEIL    -   JARDIN    -    VISITE    -    VENTE DE PLANTES    -   CONCEPTION DE JARDINS DE PLANTES SUCCULENTES       RUSTICITE       LIENS       MEDIATISATION     PLAN DU SITE
Accueil > Rusticité > Autres exemples dans la région 1

AUTRES EXEMPLES DE RUSTICITE DANS LA REGION

    On trouve un certain nombre de plantes succulentes plantées par des amateurs ou simplement par des gens qui ont essayé plus ou moins au hasard d'acclimater des plantes prélevées en région méditerranéenne et parfois, des plants achetés, sans préjuger de leur rusticité. Dans le premier cas, les Opuntia ficus-indica ne résistent pas longtemps, mais les Agave americana americana (les gris), se portent généralement bien, sauf sur terrain lourd, en attendant une grande vague de froid qui les tuera. Celle de février 2012 les a tués, en effet, autour de Toulouse, sauf, peut-être, à des endroits abrités.

    Deux essais méritent d'être signalés. Il semble s'agir de Cereus peruvianus, de rusticité limite dans la région (je ne l'ai pas gardé longtemps chez moi), mais  qui ont pris un grand développement, bien abrités. Ils se trouvent curieusement dans la même commune: Pamiers (09).

    Le premier (à gauche), en campagne, a des côtes plus irrégulières et est plus ramifié (tendance à forme monstrueuse?). Contre un mur sud, il est protégé en hiver avec des couvertures et une bâche d'ensilage (pas idéal!), ce qui a provoqué de la pourriture superficielle à la base, mais le bois est toujours vivant. Il aurait supporté la vague de froid de 1985 (-20° à -21° dans le secteur), bien protégé. Il devrait donc avoir supporté février 2012 (-14 à -15°), mais je ne l'ai pas vérifié.
    L'autre, en ville, est dans un angle de maison plein sud (un mur au SW et un au SE avec vitrages). Il n'est pas protégé en hiver. Planté depuis 12 ans au moment de la photo, seulement ce qui dépassait du toit (depuis peu) avait tendance à geler. Toutefois, février 2012 en a eu raison. Il a été coupé à ras, sans arrachage de la souche en cas de repousse, en vain.