Les Epines de Lespinet    logo

Jardin de Plantes Succulentes

Cactus et Plantes Grasses rustiques, cultivés en plein air, sous climat non méditerranéen  
ACCUEIL        JARDIN        VISITE VIRTUELLE        CONCEPTION DE JARDINS DE PLANTES SUCCULENTES        RUSTICITE        LIENS        MEDIATISATION        PLAN DU SITE

Accueil > VenteMédiatisation

EXPOSITIONS-VENTE
J'ai déjà participé aux expositions suivantes:

EXO-TROPIC-FLORE de  Marcorignan (11) le premier week-end de mars 2006 à 2008

SALON DU JARDIN
 de Cassagne (31), du 23 au 25 mai 2008, organisé par les Espaces Verts Ponsolle . Vente et diaporama sur le thème: "Aménager un jardin sec avec des plantes succulentes".

NATURES D'ARIEGE  à La Bastide de Sérou (09), en août 2008 et 2009, organisé par l'Association des Naturalistes de l'Ariège (vente et diaporama "Aménager un jardin sec avec des plantes succulentes"
). 

EXPOSITION-VENTE "JARDINS SECS" à Canohès (66) les 23  et 24  mai 2009 
:
vente et diaporama "Aménager un jardin sec avec des plantes succulentes".

EXPOSITION-VENTE de Saint-Elix le Chateau  (31), les 24 et 25 octobre 2009:  vente et diaporama "Aménager un jardin sec avec des plantes succulentes".

EXPOSITION-VENTE  à l'Union (31) les 3 et 4 avril 2010: vente et diaporama "Aménager un jardin sec avec des plantes succulentes".

EXPOSITION-VENTE à l'abbaye de Fontfroide à Narbonne (11) les 15 et 16 mai 2010:  vente et diaporama "Aménager un jardin sec avec des plantes succulentes".

REUNION ANNUELLE d'AMATEURS de PLANTES SUCCULENTES aux SENTIERS BOTANIQUES DE FONTCAUDE, à Feuilla (11), durant plusieurs années.

LA FETE DES PLANTES DE FOIX (09), organisée par l'Association "Graines de Jardiniers", le 15 avril 2012.


Désormais, je n'ai plus vendu que sur place et par correspondance, avant d'arrêter le 1° janvier 2021.



RENDEZ-VOUS AUX JARDINS
(opération du ministère de la culture)
 Participation personnelle en 2008 et 2009. Toutefois,  ce n'a pas été  renouvelé, car il s'avère que les erreurs sur la brochure, sur le site du ministère et dans la presse locale sont  nombreuses et persistantes (très difficiles à faire corriger), au point que chaque fois, la procédure indispensable à la sécurité (sur rendez-vous, par petits groupes) n'a pû être respectée.  

"RENDEZ-VOUS AUX JARDINS" de Loubières (09), les 5 et 6 juin 2010:  aux Jardins de Loubières,  diaporama "Aménager un jardin sec avec des plantes succulentes" 


ARTICLES DE PRESSE

Remarque: ce que je n'ai pas rédigé moi-même, et qui ne m'a jamais été soumis avant publication, comporte toujours plus ou moins d'erreurs ou de maladresses, parfois énormes, qui peuvent sembler ou être contradictoires avec les informations de ce site. 

En effet, pour une personne qui rapporte ce qu'elle a vu et entendu sur un sujet qu'elle ne connait pas, les confusions, mal-compréhensions, déformations, approximations sont difficiles à éviter et conduisent à des erreurs en toute bonne foi. J'estime que c'est un des écueils de base du travail journalistique, dont les professionnels concernés devraient avoir conscience et qu'ils devraient éviter en soumettant systématiquement leur production aux personnes qui les ont informées pour vérifier s'ils ont bien compris. Ce n'est manifestement pas le cas, car  quasiment toutes les productions journalistiques que j'ai consultées sur un sujet que je connaissais bien étaient entachées d'erreurs, souvent en grand nombre. Cette précaution élémentaire qui me semble aller de soi limiterait aussi la suspicion en partie justifiée dont les médias sont l'objet, alors qu'il s'agit d'une profession hautement respectable et de la plus haute importance dans notre monde.
Aussi, lors de la dernière sollicitation
pour un reportage sur le jardin, j'ai posé comme condition de pouvoir vérifier avant publication, si, sur le fond (uniquement le fond, bien sûr!), le texte est conforme à la réalité, ce à quoi l'intermédiaire qui m'avait contacté m'a répondu que ça ne se faisait pas! Comme j'estime que ce qui ne doit pas se faire est de présenter une image déformée voire erronée de la réalité, c'est resté sans suite, la vérité ne devant pas être la priorité des journalistes concernés . Mais je préfère finalement me contenter de ce que j'écris moi-même, plutôt que de multiplier les désinformations. A moins d'avoir affaire à un journaliste suffisamment rigoureux pour produire une image fidèle de ce qu'il a vu et entendu, cette page ne devrait plus guère s'allonger.


LA DEPECHE DU MIDI du 23 mai 2008 - Edition de l'Ariège (informations locales): image de l'article (198Ko)
(attention: erreur dans le n° de téléphone)

LA DEPECHE DU MIDI du 29 mai 2008 - Edition de l'Ariège (informations locales): image de l'article (47Ko)
(attention: erreur dans le n° de téléphone)

VERSION FEMINA (supplément des quotidiens régionaux) - n° 367 du 12 avril 2009, p 26 "Succulentes on succombe...":
image de l'article (166Ko)

TERRA SECA (revue de l'association "Les amis de Terra Seca", sur les plantes de milieux secs, issue de l'ancienne AIAPS ) n° 2  de 2009:

images de l'article: p1 (97KO), p2 (107Ko), p3 (105Ko), p4 (124Ko), p5 (120Ko).

LA DEPECHE DU MIDI du 14 avril 2011 - Edition de l'Ariège (informations locales): lien vers l'article sur le site du journal

JOURNAL REGIONAL de FRANCE 3 du 13 mars 2012: lien vers une version compressée

Revue en ligne PLANTAEXOTICA, de la Société Française d'Acclimatation, n°3, juillet 2013: réactualisation de l'article paru dans Terra Seca

Revue AFACSX (Association Française des Amateurs de Cactées, succulentes et xérophytes) n° 9 de mars 2017: réactualisation de l'article paru dans Plantaexotica, bien étoffé
images de l'article: p1, p2, p3, p4, p5, p6, p7, p8

LIVRES

(ce que je n'ai pas rédigé moi-même, et qui ne m'a jamais été soumis avant publication, comporte toujours plus ou moins d'erreurs ou de maladresses, parfois énormes,
qui peuvent sembler ou être contradictoires avec les informations de ce site)

JARDINS DE PASSIONNES EN MIDI-PYRENEES - 2014 - Monique VINCENT-FOURRIER - Editions Ouest-France: image des deux pages (208Ko)


AUTRE MENTIONS
( autres que les liens depuis les autres sites web)

DANS L'AIR DU TEMPS (magazine pour les séniors) - Guide Midi-Pyrénées  

NUL N'EST PROPHETE DANS SON PAYS...

Vous ne trouverez rien sur les sites d'informations locales, même ceux que j'ai sollicités, mais vous pourrez en trouver sur des sites non francophones qui ont découvert ce jardin seuls...
La situation est à peu près la même pour les autres jardins ouverts à la visite.

LE LABEL CCVS
(Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées)


    Ce label donne une reconnaissance officielle de l'intérêt d'une collection végétale en France. Avant d'en faire la demande, j'ai attendu des années pour que la collection soit aussi complète et taxonomiquement fiable que possible, en faisant le point sur ce qui est susceptible d'être rustique chez moi, m'en procurer le maximum et compléter ma documentation afin de préciser la nomenclature. Au vu de ce qui a dejà été labellisé, ma collection mérite largement ce label. Toutefois, une lecture attentive de la charte montre des exigences bien difficiles à respecter entièrement, surtout dans le cas 
des cactées (surtout les Opuntiées, qui sont majoritaires chez moi) et des agaves
dont la nomenclature est assez confuse, avec de nombreuses espèces récentes, encore mal séparées génétiquement, s'hybridant facilement dans la nature, de l'évolution réticulée et de nombreux cultivars et hybrides non décrits mais diffusés. Aussi, malgré mes efforts pour tout déterminer et corriger les erreurs que collectionneurs et producteurs se transmettent, des incertitudes subsistent, que j'ai d'ailleurs notées sur ma liste en ligne. Même sans problème taxonomique, il faudrait aussi connaître les dates d'entrée des plantes dans la collection, leur provenance, prévoir une duplication de la collection..., toutes choses qu'il est bien difficile de respecter totalement. J'ai donc tenu à en faire part au CCVS avant d'entamer la procédure de demande d'agrément. Connaissant une collection labellisée qui est bien loin de respecter l'ensemble des critères, même les plus  faciles, je me doutais bien qu'il devait y avoir des tolérances.
    Malgré deux tentatives par courriel, auxquelles j'ai eu une réponse immédiate me disant que mon message était transmis aux personnes compétantes, je n'ai pas eu de réponse. De plus en plus désabusé par les problèmes de communication en ce "siècle de la communication", je n'insiste donc pas et me satisfait de la reconnaissance par mes pairs à travers ce site web.
 Ma collection n'est donc pas labellisée.