Les Epines de Lespinet   logo

Jardin de Plantes Succulentes

Cactus et Plantes Grasses rustiques, cultivés en plein air, sous climat non méditerranéen  
ACCUEIL    -   JARDIN    -    VISITE   -   VENTE DE PLANTES    -   CONCEPTION DE JARDINS DE PLANTES SUCCULENTES       RUSTICITE       LIENS       MEDIATISATION     PLAN DU SITE
Accueil > Jardin > Visite virtuelle > Formes atypiques 1

LES FORMES ATYPIQUES CHEZ LES PLANTES SUCCULENTES

        Chez tous les végétaux, des formes inhabituelles peuvent apparaître, soit par mutation, soit pour d'autres raisons, comme le parasitisme où une blessure de l'organe jeune.
       Un phénomène fréquent est celui du panachage, avec l'apparition de plages sans chloropylle, jaunes ou blanches, donnant un aspect original. En fait, il s'agit de couleur et non pas de forme au sens commun du terme, mais on parle aussi  de forme pour les variations individuelles.  La multiplication de ces anomalies permet de créer de nouvelles variétés horticoles. On en connaît chez les succulentes, notamment les agaves. Je ne présente ici que des apparitions spontanées de décolorations, qui peuvent d'ailleurs ne pas se perpétuer sur les nouvelles pousses ou les rejets.
    Un autre phénomène courant est la déformation des tiges lorsque le point végétatif, par où la nouvelle matière se forme, devient une ligne, donnant des cristations. La multiplication anormale des points végétatifs, donne une forme buissonnante, appelée "monstrueuse", mais il peut aussi y avoir un dédoublement isolé de tige ou de fleur.

    Autre phénomène curieux, mais courant: des fruits restant assez secs (Cylindropuntia et Opuntia microdasys, notamment) ou tombant avant maturité (Opuntia paraguayensis), prennent racine au sol et émettent une tige qui donne un nouvel individu normal. De même, certains fruits peuvent en produire de nouveaux ou bien des articles ordinaires.
    Enfin, chez les cactus à articles superposés, il n'est pas rare d'avoir des formes intermédiaires entre l'article végétatif (raquette des Opuntia, cylindre des Cylindropuntia) et la fleur, puis le fruit.


Rejet d'Agave americana marginata (déjà panaché) totalement dépigmenté.

Ne sachant pas s'il était totalement dépouvu de chlorophylle, je l'ai mis en pot en espérant qu'il puisse reprendre. Son agonie m'a donné la réponse. J'aurais dû le laisser en place et observer son évolution relié au pied-mère.

Jeunes boutures de fruits d'Opuntia paraguayensis

Fleur cristée d'Opuntia chisoensis (à gauche)

Fleur cristée d'Opuntia chisoensis

Fruit dédoublé aux sommets bien séparés
sur Opuntia "Banyuls2"

Fruit partiellement dédoublé (à gauche) et fruit  à peine dédoublé (à droite)
sur Opuntia "Banyuls2"

Article dédoublé de Cylindropuntia imbricata.

Fleur sur une face et non pas sur le bord.
Ce n'est pas rare, mais moins fréquent que pour les raquettes.
Sur Opuntia inermis.

Forme intermédiare entre raquette (la base) et fruit  (l'extrémité).
Ici sur Opuntia phaeacantha mojavensis.

Autre forme intermédiaire entre raquette et fruit.
Ici, l'organe est aplati partout, mais moins qu'une raquette
et a porté une fleur dont on voit la cicatrice.
Elle a produit un fruit normal. Sur Opuntia sanguinicula.

Fruit d'Opuntia phaeacantha angustata
partiellement double au sommet...

...et raquette à la base.

Même forme que ci-dessus, en entier.

Dépigmentation linéaire sur Agave salmiana.
Elle ne s'est pas reproduite sur les feuilles suivant
es.

Fleur d'Opuntia dissymétrique.


page suivante