Les Epines de Lespinet   

Jardin de Plantes Succulentes

Cactus et Plantes Grasses rustiques, cultivés en plein air, sous climat non méditerranéen  
ACCUEIL    -   JARDIN    -    VISITE   -   VENTE DE PLANTES    -   CONCEPTION DE JARDINS DE PLANTES SUCCULENTES       RUSTICITE       LIENS    MEDIATISATION     PLAN DU SITE
Accueil > Rusticité > Dégats du gel 5

LES DEGATS DU GEL SUR LES PLANTES SUCCULENTES

sur les Opuntia (suite)

Evolution d'un pied d'Opuntia robusta cuerva,
plus fragile que les autres robusta, qui s'abîmait déjà pas mal vers -10°.

Après-13°5, il s'est progressivement affaissé et a dû être rabattu plusieurs fois, des raquettes qui semblaient encore saines s'avérant ensuite lésées. Finalement, seule la bouture d'origine et ses raquettes-filles, âgées respectivement de 17 et 16 ans, grosses et lignifiées, n'ont pas dû être retaillées et ont été capables d'émettre de nouvelles pousses. Toutefois, celles-ci sont restées très petites et ont mûri ainsi, ce qui dénote de probables lésions internes ne permettant plus à la plante de retrouver sa vigueur, et ce, durablement, comme cela a déjà été constaté sur d'autres espèces.
Il est probablement possible de la régénérer en bouturant une raquette émise après le gel, mais je préfère abandonner ces espèces trop limites, qui sont donc souvent d'un aspect peu esthétique et qui nécessitent plus de travail de taille, tout en occupant la place de plus rustiques, qui sont tellement nombreuses!
On peut remarquer qu'une raquette de 15 ans a aussi émis une pousse, mais elle s'est affaissée après avoir dû être retaillée en partie.

le 11 février

le 22 février

le 29 février

le 6 juin

le 7 septembre

Opuntia engelmannii linguiformis, très dressé, aux raquettes très allongées, est forcément sensible au poids de la neige. Il n'a toutefois pas été cassé et a pû être redressé et attaché.

Opuntia microdasys pallida après -13°5.
On remarque les articles couchés dont certains ont été brûlés par le soleil quand ils étaient raidis par le gel. Une bonne partie des plus récents ont dû être supprimés (secs ou pourris).
Il n'ya toutefois pas eu plus dégâts qu'à -10°.

Un cas de pourriture rapide de la partie la plus gelée,
sur Opuntia ficus-indica.

On observe aussi des points de pourriture localisés, favorisés par le gel et (ou) l'humidité, qui s'étendent plus moins. Dans le meilleur des cas, il reste une cicatrice sèche en creux.
Ici, sur Opuntia ficus-indica.

page suivante